A propos

Bienvenue et merci de votre visite !
illustrations, tableaux, ouvrages, expositions, à lire et à voir !

 

Article de Roger Wallet dans le Calepin Rouge n°5      Février 2018

 

Dès le mois de mai 2017, les oeuvres d’Hervé Gouzerh seront au Clos de la Vigneronne. Un travail exceptionnel avec une technique toute en nuances et en profondeur. Les paysages, marines, ou silhouettes , se laissent deviner par la force du geste, de l’empreinte et des aspérités. La lumière y est omniprésente et nous emporte dans un univers poétique et onirique.
Visite possible, pour les personnes intéressées, sur réservation uniquement au 06 87 04 65 46

 

et aussi, merci à Roger Wallet pour cette aimable préface :

Le grand incendie

Ils parlent aussi peu l’un que l’autre. Le peintre, c’est normal, ses pinceaux parlent pour lui. Mais le poète ? J’ai lu le poète (Le siècle du dragon, Talweg) et le romancier (Pax americana, inédit). Je préfère les deux : le même goût de la notation, des à-peine, regards, sourires, gestes délicats, frôlements, soupirs. Silences. Il y a, chez Hugues Moussy, le sens rare de la justesse, le goût du mot juste. Le sang gicle comme une volée d’étoiles, le sable glisse comme un nuage de vent, la Picardie est une terre de craie et de feu. On trouve toujours chez lui accolés le tangible et l’envolée du sentiment : la fumée d’une cigarette virant vers le languissant, le ciel qui finira dans un parfum de fruit crevé. Cette grande économie de mots pose chaque mot dans le silence : on le lit, on l’entend, il se déploie. Quant au passé avec lequel on vit, voici ce qu’il en dit : Autant de noms et si peu de mémoire pour les contenir tous.

Ils parlent autant l’un que l’autre, et surtout le peintre. Ses constellations sont innombrables, comme des pans de vie posés là sous nos yeux. La maquette en a découpé un instant mais le tableau déborde des quatre côtés. On dirait un bombardement : on distingue des points d’impact mais tout le sol alentour est remué. Car la peinture d’Hervé Gouzerh remue. Que parfois, plus lisses, apparaissent l’esquisse d’une main ou d’un dos, l’ombre d’un grand oiseau, que parfois l’on discerne quelque chose d’identifiable ne saurait taire que tout ici nous parle de la vie. Tout n’est qu’éclats de vie. De vif. On perçoit les gestes du peintre, les raclures, les biffures, les griffures. La griffe.

De cette vie, Hervé Gouzerh nous dit l’incessant éclatement des émotions tandis que Hugues Moussy fait mine d’en lire les lignes de force. Tous deux sont comme braises.

Roger Wallet

Janvier 2011

Dans cette Absence est MA présence, un jeu de maux, oui, car il y a enfermement, fourmillement, angoisse. Mais un abri aussi, les Autres qui me traversent, me bousculent, me réchauffent…Et dehors ? quoi dehors ? dehors, la peur, l’inconnu, ou l’espoir ? cette lumière terrifiante, est-ce le néant qui me guette ou une brûlure métaphysique ? Ou encore un appel soleilleux, mon amour au jardin, nymphe et faune, la vie, la vie…Quelles bousculades à n’en plus finir dans ma petite tête de terrien dans son terrier, quelle joie toutes ces questions que posent les oeuvres d’Hervé Gouzerh, et surtout pas de réponses (aucune réponse n’est possible, le cerveau exploserait), quelle exaltation devant ses toiles qui nous multiplient (Henri Michaux disait : on n’est peut-être pas faits pour un seul moi).
J. Gheysens

Voilà un commentaire plus qu’aimable, et gracieux, qui perce la toile sans la transpercer. Merci Jacques !

Novembre 2013

(106éme salon des Artistes Orléanais)

A propos du Roman « Blés » :

texte Roger Wallet poste restante sept 2015 hervé blés (1) texte Roger Wallet poste restante sept 2015 hervé blés (2)

Frédéric Boisseau, Philippe Braham, Franck Brinsolaro, Jean Cabut dit Cabu, Elsa Cayat, Stéphane Charbonnier dit Charb, Yohan Cohen, Yoav Hattab, Philipe Honoré, Clarissa Jean-Philippe, Bernard Maris, Ahmed Merabet, Mustapha Ourad, Michel Renaud, François-Michel Saada, Bernard Verlhac dit Tignous, et Georges Wolinski.

N’oublions aucun d ‘eux.

Stéphane Albertini, Nick
Alexander, Jean-Jacques Amiot,
Anne-Laure Arruebo, Thomas
Ayad, Guillaume Barreau-Decherf,
Chloé Boissinot, Emmanuel
Bonnet, Maxime Bouffard,
Quentin Boulenger, Ludovic
Boumbas, Élodie Breuil, Ciprian
Calciu, Claire Camax, Nicolas
Catinat, Baptiste Chevreau, Nicolas
Classeau, Anne Cornet,
Precilia Correia, Cécile Coudon
Peccadeau de l’Isle, Marie-
Aimée Dalloz, Nicolas Degenhardt,
Elsa Delplace SanMartin,
Alban Denuit, Vincent Detoc,
Asta Diakité, Manuel Colaco
Dias, Romain Didier, Lucie
Dietrich, Elif Dogan, Fabrice
Dubois, Romain Dunay, Thomas
Duperron, Mathias Dymarski,
Germain Ferey, Romain Feuillade,
Grégory Fosse, Christophe
Foultier, Julien Galisson, Suzon
Garrigues, Juan Alberto Gonzalez
Garrido, Mayeul Gaubert, Véronique
Geoffroy de Bourgies,
Michelli Gil Jaimez, Cédric
Ginestou, Matthieu Giroud,
Cédric Gomet, Nohemi Gonzalez,
Pierre-Yves Guyomard, Stéphane
Hache, Thierry Hardouin,
Olivier Hauducoeur, Frédéric
Henninot, Pierre-Antoine Henry,
Raphael Hilz, Mathieu Hoche,
Djamila Houd, Amine Ibnolmobarak,
Pierre Innocenti, Nathalie
Jardin, Marion Jouanneau, Milko
Jozic, Jean-Jacques Kirchheim,
Hyacinthe Koma, Nathalie Lauraine,
Marie Lausch, Guillaume
Le Dramp, Renaud Le Guen,
Gilles Leclerc, Christophe Lellouche,
Antoine Mary, Cédric
Mauduit, Charlotte Meaud, Émilie
Meaud, Isabelle Merlin, Fanny
Minot, Yannick Minvielle, Cécile
Misse, Lamia Mondeguer, Marie
Mosser, Justine Moulin, Quentin
Mourier, Victor Muñoz, Christophe
Mutez, Hélène Muyal,
Bertrand Navarret, Christopher
Neuet-Shalter, Lola Ouzounian,
David Perchirin, Aurélie de
Peretti, Manu Perez, Anna Petard
Lieffrig, Marion Petard Lieffrig,
Franck Pitiot, Lacramioara Pop,
Caroline Prenat, François-Xavier
Prévost, Sébastien Proisy, Armelle
Pumir Anticevic, Richard Rammant,
Valentin Ribet, Matthieu
de Rorthais, Estelle Rouat, Thibault
Rousse Lacordaire, Raphael
Ruiz, Halima Saadi, Houda Saadi,
Madeleine Sadin, Kheireddine
Sahbi, Lola Salines, Patricia San
Martin, Hugo Sarrade, Maud
Serrault, Sven Silva Perugini,
Valeria Solesin, Fabian Stech,
Ariane Theiller, Éric Thomé,
Olivier Vernadal, Stella Verry, Luis
Felipe Zschoche Valle.

Publicités

publié janvier 6, 2011 par hervegouzerh

%d blogueurs aiment cette page :